Passer au contenu principal
Mark Tollestrup

Questions et réponses du client : Headwater Equipment

Aujourd’hui, nous allons parler avec Mark Tollestrup, Directeur des ventes d’équipement chez Headwater Equipment de Lethbridge, en Alberta.

Cette entreprise remet à neuf de la machinerie lourde et la vend à des clients du monde entier en quête de ces produits dans les secteurs de la construction, du pétrole, du gaz et de la foresterie. Découvrez comment ils procèdent en lisant la suite ou en visionnant la vidéo pour apprendre comment ils établissent les rouages des portefeuilles financiers de leurs clients avec l’aide de National Leasing.

La vidéo est en anglais.

 

 

Q : Comment l’entreprise Headwater Equipment a-t-elle vu le jour ?
R : À l’origine, Headwater était une entreprise de construction propriété de Mike Stringer et exploitée par ce dernier. Mike était mécanicien de machinerie lourde et entretenait lui-même tout son équipement. À un certain point, lui et ses fils ont décidé d’ouvrir une succursale de sorte que la machinerie lourde qu’ils utilisaient pour la construction soit la même que ce que nous avons ici aujourd’hui. Nous ne vendons que de l’équipement que nous utiliserions nous-mêmes.

Q : Qu’est-ce qui fait de Headwater Equipment une entreprise unique en son genre ?
R : Il y a quantité d’entreprises où l’on peut acheter de l’équipement usagé. La différence avec Headwater, c’est que nous remettons l’équipement à neuf. Nous savons quand une certaine pièce d’équipement a besoin d’être entretenue ou remise à neuf et nous pouvons donc la préparer afin qu’elle soit prête à utiliser sans perdre un instant. Nous essayons de maintenir une longueur d’avance et de faciliter la vie à nos clients. Nous possédons aussi 17 camions d’entretien qui parcourent les routes pour aider nos clients sur le terrain et ce, partout en Saskatchewan, en Alberta et en Colombie-Britannique. Il n’y a pas beaucoup de concurrents qui offrent un tel service.

Q : Pourquoi vendre de l’équipement usagé ?
R : La plupart de notre équipement a une histoire. Nous tentons de l’acheter ainsi. En sachant son histoire, nous sommes en mesure de déterminer où en sont les composants et ce qui doit être fait pour les remettre aux normes. Si le moteur doit être changé, nous le faisons. Si le châssis de roulement est défectueux, nous le remplaçons. S’il faut travailler sur la transmission, peu importe les composants à remplacer, nous le faisons. Et, une fois le tout remis à neuf comme il se doit, l’équipement conserve sa valeur. J’ai vu des excavatrices ayant accumulé 38 000 heures au compteur faire l’objet d’un processus de remise à neuf réussi, pour ensuite être vendues.

Q : Comment se porte l’entreprise depuis la récession de 2008 ?
R : Les marchés sont en constants changements. Il nous faut donc fonctionner différemment pour trouver l’équipement et le mettre en marché. La clé consiste à cibler le marché mondial. L’Amérique du Nord possède quantité d’équipement de toutes sortes, considérablement plus que dans d’autres parties du monde. Alors nous dénichons le bon équipement ici pour nos clients d’outremer, nous le remettons à neuf, nous le plaçons dans des conteneurs et nous l’expédions à l’étranger. Nos machines se retrouvent dans divers pays du monde, de l’Amérique du Sud à l’Afrique.

Prêt à prendre de l'équipement en crédit-bail ?

Contactez-nous et nous vous appellerons tout de suite.