Passer au contenu principal
Une photo du camion benne Peterbilt que SheaRock Construction Group a pris en crédit-bail à National Leasing

Innover avec le financement d’équipement

Il est rare qu'une nouvelle société accède à un secteur établi comme celui de la construction et attire beaucoup d'attention.

Les obstacles à l'accès au marché sont grands. Les nouvelles entreprises dépensent beaucoup d’argent pour de l'équipement dont le coût d'acquisition par engin dépasse largement 100 000 $. Et avec les opérateurs syndiqués d'équipement lourd, les chefs de projet syndiqués et les autres postes dont il faut tenir compte, les coûts de main-d'œuvre sont importants et montent rapidement.

Puis arrive le processus de demande de proposition, qui favorise le plus bas soumissionnaire. Dilemme : les entreprises de construction doivent décrocher de gros boulots pour survivre, mais avec les coûts élevés de démarrage il est difficile d'offrir moins cher que les concurrents. Il ne reste que quelques entreprises qui sont bien enracinées et qui ont l'équipement et le capital nécessaires pour dominer le secteur.

Même si ces obstacles sont difficiles à surmonter, ils ne sont pas infranchissables. Parfois, une entreprise pénètre le secteur et devient un compétiteur instantané qui renverse les tendances oligopolistiques - comme l’a fait SheaRock Construction Group Inc.

Le groupe SheaRock est relativement nouveau. Il s’est lancé dans le secteur de la construction du Sud de l'Ontario en avril 2015 et a décroché de lucratifs contrats à Windsor et aux alentours dans le comté d'Essex pour des travaux de construction et de réparation d’égouts, de conduites d'eau et de routes pour la municipalité.

« Nous devenons déjà un concurrent majeur, explique Linda Shea, qui est administratrice du bureau de SheaRock et qui gère aussi les finances de l'entreprise. Les gens ont été un peu surpris de notre arrivée. »

Une photo montrant les membres de l'équipe de SheaRock Construction Group

Les concurrents de SheaRock ont fait l’erreur de le sous-estimer. Linda est l'une des trois employés de SheaRock qui ont 30 ans d'expérience dans les travaux d’égouts, de canalisations principales et d'excavation pour le secteur résidentiel, à Shea Bros, la société sœur de SheaRock. Là, elle aide son mari et président de l’entreprise Russ Shea, et le nouvel associé de Russ et directeur général Daryl Rocheleau à gérer les deux sociétés. Bien que Daryl soit nouveau aux sociétés Shea, il possède plusieurs années d'expérience qui, selon Linda, contribuent au succès de SheaRock Construction Group.

Ensemble, les deux sociétés offrent des services complets - sanitaire, eaux pluviales, eau, construction de routes, services publics - à chaque ville, village ou habitation du comté d'Essex.

« À SheaRock, il y a comme une courbe d'apprentissage pour toutes les parties prenantes, analyse Linda. Par exemple, en examinant comment se font les paiements et ce que coûte la main-d’œuvre avec les conducteurs d'équipement et les barèmes syndicaux, ce volet du secteur entraîne des dépenses beaucoup plus élevées - nous l’avons appris rapidement. »

Pour atténuer l'impact de la flambée des coûts, Russ et Daryl ont décidé de prendre les éléments clés de l'équipement de SheaRock en crédit-bail plutôt que d’affecter la marge de crédit de l'entreprise avec un prêt bancaire. Cette année, la société a pris en crédit-bail un camion benne Peterbilt et un rouleau compresseur Hamm d’une valeur totale de 250 000 $ à National Leasing pour les ajouter à son parc en expansion d'équipement lourd.

Une photo du rouleau compresseur Hamm que SheaRock Construction Group a pris en crédit-bail à National Leasing

« Nous avons beaucoup aimé la collaboration avec notre directeur de compte, Chris Dubois. Il a été épatant - très professionnel et particulièrement réactif ! Chaque fois que nous le contactons par courriel ou par téléphone, il est là, à notre service » ajoute Linda.

À mesure que Linda, Russ et Daryl prennent de l’expérience dans la construction lourde, leur ambition augmente. Linda veut doubler le chiffre d'affaires de SheaRock dans l’année à venir et sait que l'entreprise peut y arriver grâce à l'acquisition d'équipement et à une gestion rigoureuse au bureau et sur le terrain.

« Je suis sûre que nous aurons affaire à Chris maintes et maintes fois. Si National Leasing reste aussi facile à vivre qu’elle l’est actuellement, nous ferons encore des affaires avec eux dans 30 ans. »

Prêt à prendre de l'équipement en crédit-bail ?

Contactez-nous et nous vous appellerons tout de suite.