Passer au contenu principal
Cinq façons dont votre entreprise peut tirer parti du faible prix du pétrole grâce au crédit-bail

Cinq façons dont votre entreprise peut tirer parti du faible prix du pétrole grâce au crédit-bail

Cheryl Griffiths

By: , Chargé de comptes

Les faibles prix du pétrole risquent d’avoir des conséquences néfastes pour le Canada – Financial Post

Les économistes atténuent les craintes de récession de l’Alberta  – Calgary Herald

Joe Oliver voit le bon côté du faible prix du pétrole  – CBC

Vous êtes désorienté après une recherche sur la chute du prix du pétrole sur Google. En savez-vous davantage sur les répercussions que ces faibles prix auront sur votre entreprise ? Probablement non, puisque personne ne sait exactement les conséquences de cette chute des prix.

Lectures suggérées  : Pourquoi la chute des prix du pétrole se poursuit

La baisse des prix profitera à certaines entreprises et nuira à d’autres. Les entreprises qui s’appuient sur l’industrie de l’énergie seront les plus durement touchées alors que d’autres, stimulées par les dépenses des consommateurs, pourraient enregistrer des hausses des ventes en raison de l’augmentation du revenu disponible.

Le crédit-bail peut alléger l’impact financier négatif de la chute des prix du pétrole ou vous aider à tirer parti de l’augmentation de vos ventes. Jetons un coup d’œil aux cinq façons dont le crédit-bail peut vous aider à tirer parti d’une diminution ou d’une augmentation des ventes.

Cinq façons dont votre entreprise peut tirer parti du faible prix du pétrole grâce au crédit-bail

Réduire l’impact d’un changement d’environnement économique

Malheureusement, certaines entreprises ne récolteront pas les fruits de la baisse des prix du pétrole. Si votre entreprise tombe dans cette catégorie, le crédit-bail pourrait alléger les pressions financières que vous subissez. Voici comment :

1. Contrats de cession-bail

Les contrats de cession-bail sont idéals pour infuser des liquidités dans votre entreprise lorsque les réserves de capital sont faibles. Le contrat de cession-bail est simple et fonctionne comme suit : à sa juste valeur de marché, vous vendez votre équipement à une société de financement et vous le louez ensuite pour une période de versements fixe, comme pour une location normale. Votre comptable peut vous expliquer comment cela peut améliorer votre bilan.

Les seules choses dont il faut tenir compte : votre entreprise doit avoir acheté l’équipement au cours des six derniers mois et tout contrat de cession-bail est assujetti à une approbation de crédit.

2. Refinancement de l’équipement

Le mot « créativité » n’est pas nécessairement le premier qui nous vienne à l’esprit lorsqu’on pense aux institutions financières, mais la plupart d’entre elles font preuve d’adresse le temps venu de réduire les versements de vos prêts ou de vos baux de location existants. Demandez à votre conseiller financier si le remaniement ou la consolidation de votre dette représente une option.

Mais n’oubliez pas qu’il se pourrait que vous ayez à verser une pénalité pour le remaniement de votre calendrier de versement si votre emprunt est à taux fixe plus élevé.

3. Les baux à sursis

Les baux à sursis vous permettent de reporter vos versements pendant une courte période. Deux options s’offrent à vous : Report de versements de trois ou six mois. Mais, ici, vous devez vous demander si votre entreprise a besoin de l’équipement.

Voici deux scénarios possibles :

Premier scénario
Le faible prix du pétrole a des répercussions négatives sur vos ventes, mais tout vous porte à croire que cette chute des prix ne durera que quelques mois et que vos ventes rebondiront par la suite et dépasseront même vos records précédents. Dans une telle situation, il serait judicieux de faire appel au bail avec sursis pour obtenir un meilleur équipement. Votre nouvel équipement vous permettra d’être prêt à répondre à la demande à la reprise des ventes et vous n’aurez rien à payer au cours des prochains mois pendant que les ventes sont à la baisse.

Miser sur les ventes futures en période difficile n’est pas vraiment le scénario de rêve d’un créancier lorsque vient le temps d’approuver une demande de financement. Assurez-vous de jouir d’un solide crédit avant de soumettre votre demande.

Deuxième scénario
La situation de vos ventes est similaire à celle du premier scénario, mais vos perspectives de ventes sont incertaines. Dans ce cas, il serait probablement mieux d’éviter le bail avec sursis ou tout autre bail, à vrai dire, jusqu’à ce que vous soyez confiant que les ventes se stabiliseront à des niveaux normaux.

L'idée qui sous-tend le crédit-bail est l'obtention de votre équipment tout en maintenant votre souplesse financière.
 

Miser sur une augmentation des ventes

Les ventes explosent et vous arrivez à peine à répondre à la demande. Vous ne savez vraiment pas si cette hausse des ventes sera permanente ou temporaire, mais une chose est certaine, votre production doit augmenter. Comment le crédit-bail peut-il venir en aide à votre entreprise ?

4. Crédit-bail de nouvel équipement

L’idée qui sous-tend le crédit-bail est l’obtention de votre équipement tout en maintenant votre souplesse financière.  Au lieu de procéder à un achat initial coûteux, vous répartirez ces coûts en versements plus petits sur plusieurs mois ou plusieurs années et vous économiserez ainsi en vue de l’acquisition d’autres intrants d’entreprise ou de plus d’équipement. Et, bien entendu, la modernisation de votre équipement augmentera la productivité de votre entreprise.

Autres avantages du crédit-bail

  • Des structures de versements souples – Planifiez vos versements sur une base mensuelle, saisonnière, semestrielle ou annuelle
  • Aucun versement initial 
  • Possibles avantages fiscaux – Discutez-en avec votre comptable pour en apprendre davantage à ce propos

5. Crédit-bail d’équipement usagé

Si vous trouvez l’équipement usagé dont votre entreprise a besoin mais si le financement vous inquiète, ne vous en faites pas. La plupart des entreprises de crédit-bail louent aussi de l’équipement usagé et tous les avantages mentionnés ci-dessus s’appliquent. Les modalités de location d’équipement usagé varient en fonction des institutions financières mais, pour vous donner une idée, chez National Leasing, nous louons de l’équipement dont l’âge peut aller jusqu’à 15 ans.

En terminant, certains conseils

Ne paniquez pas !

Examinez sérieusement votre entreprise et posez-vous les questions suivantes :

  • Que prévoient des institutions de renom comme la Banque du Canada ?
  • Quelles décisions d’affaires pouvez-vous prendre pour vous adapter ?
  • Que font les autres entreprises qui connaissent du succès ?
  • Pouvez-vous personnaliser leurs stratégies pour les adapter à vos objectifs ?

Le crédit-bail s’inscrit dans la plupart des stratégies, mais ce n’est que l’un des moyens de tirer parti ou de réduire l’impact des faibles prix du pétrole. Il est préférable d’avoir plusieurs options financières. Utilisez vos marges de crédit pour acquérir de gros éléments d’actif et misez sur le crédit-bail pour un calendrier de versements pratique et souple qui ne gruge pas vos marges de crédit.

Et effectuez vos propres recherches; apprenez-en autant que possible et adoptez ensuite une stratégie qui tire le meilleur parti possible de votre potentiel commercial.

Rechercher dans le blog

Prêt à prendre de l'équipement en crédit-bail ?

Contactez-nous et nous vous appellerons tout de suite.